Rechercher

Chiner en ligne ou dans les brocantes

Dernière mise à jour : 18 mai 2021

Chiner prend son origine dans le fait de tisser ou de teindre des fils de différentes couleurs, cette action est alors communément appelée le «chinage».


Au début du 20è siècle ce terme est attribué à la brocante : Chiffonniers et colporteurs vont de village en village, à la recherche de bonnes occasions à vendre, revendre ou échanger. Leur regard ne balaye non plus les objets tissés de différentes couleurs mais toute «perle rare» qui pourrait trouver de la valeur à leurs yeux. Et cela devient un métier. Aujourd'hui, il est plus utilisé pour la recherche de vieux objets usagés dans les brocantes et vide-greniers.


Aujourd’hui avec le confinement, chiner dans les boutiques en ligne est monnaie courante. En effet les personnes qui se déplaçaient dans les brocantes ne peuvent plus le faire pour le moment. Et elles ont tout de même l’envie de changer leur déco, trouver la perle rare qui va embellir leur intérieur, dans lequel ils se retrouvent confinés. Ils ont envie de changement, de continuer à rêver. Par conséquent le chinage en ligne prend tout son sens. Mais du coup le plaisir de « fouiner » n’ est plus le même, en ligne on ne peut pas toucher l’objet, ni le sentir ou bien échanger avec le vendeur en direct. Où est le plaisir de se déplacer dans l’espoir de trouver l’objet qui nous manque à notre collection, ce petit truc qui va faire qu’on va tomber sous le charme de l’objet, et encore plus si le vendeur vous raconte son histoire. Mais l’avantage de chiner en ligne est que bien souvent la perle rare est joliment présentée et nettoyée. Prête à s’intégrer dans notre intérieur. Mais cela ne fait pas tout...


Cependant il y aura toujours les férus de chine en direct, ceux qui sont prêts à faire des kilomètres pour trouver l’objet de leur désir en brocante, celui qu’ils attendent depuis des mois, des années, cet objet qui terminera leur collection ou la commencera. L’objet qui a sa place dans la maison, on sait où on va le placer. C’est comme un ami que l’on attend depuis longtemps.




A chaque nouvelle brocante, ils espèrent… N’avez vous jamais ressenti ce plaisir d’aller d’étal en étal en espérant trouver ce que vous cherchez, et soudain, dans un carton, au fond d’un camion vous le voyez, vous le touchez presque… Il est là, votre coeur s’emballe, vous vous demandez s’il va être à la hauteur de vos attentes, à quel prix est-il, est-il en bon état… Toutes ses émotions ne sont pas les mêmes que lorsque l’on chine en ligne. Là le moment est magique. Mais on peut aussi être extrêmement déçu d’avoir fait le déplacement pour rien, revenir bredouille…


Dans les deux types de chine, on a du plaisir, mais ce n’est pas le même. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. On peut aussi faire les deux pour multiplier les chances de trouver l’objet que l’on attend


Allez voir dans notre boutique en ligne, ou venez nous rendre visite dans notre magasin à Pontlevoy, vous tomberez peut-être sous le charme d'une enfilade ou d'une commode, d'un ancien pot à lait ou d'un miroir en rotin. Il y a tant d'objets à découvrir